|Les 10 ans de la TNT : historique et chronologie

Le 31 mars 2015, la Télévision Numérique Terrestre Française a fêté ses 10 ans.
10 ans qui ont bouleversé le paysage audiovisuel français.
Fan2tv vous propose un retour sur la naissance et l'avènement de cette nouvelle télévision au travers de ce grand article.

1996-2002 : le travail préparatoire



2002-2005 : la TNT sur les rails




2005 : l'année du lancement




2006-2011 : vers le tout numérique




2012-2015 : élargissement de la TNT



La fin de l'hégémonie des chaînes historiques


Avec l'avènement de la TNT (surtout la partie gratuite) et le passage du PAF de 6 à 25 chaînes, les chaînes historiques ont en effet laissé des plumes sur le plan des audiences. Notons que, sur le plan financier, l'analyse est beaucoup plus délicate : moins linéaire que des habitudes de consommation de la télévision, les chiffres d'affaires et/ou les résultats nets peuvent fluctuer d'une année sur l'autre en fonction notamment des opérations boursières.
Toutefois, ces dernières ont limité la casse et se sont adaptées à ce nouveau marché, en devenant propriétaire d'une bonne partie des nouvelles chaînes. Après l'hégémonie de la chaîne mère, place à plusieurs chaînes relais.

En 2004, les 6 canaux historiques pesaient à eux seuls 88.8 % de part de marché (sources : Médiamat-Médiamétrie), contre 11.2 % pour le bloc "Autres TV".
Dix années plus tard, en 2014, ces 6 mêmes canaux historiques (dorénavant 7, avec la séparation de canal entre France 5 et Arte), restent majoritaires mais ont chuté à 64.3 %.

Les 4 grandes chaînes historiques ont donc perdu chacune près d'un tiers de leur public, même si la chute est moins forte pour M6 que pour le trio TF1-France 2-France 3.
Toutefois, en 2014, il faut dorénavant compter avec les autres chaînes de la TNT Gratuite. Et si l'on cumule les parts de marché par groupe, l'addition se rééquilibre finalement.
En effet, l'ensemble des "chaînes nationales", que l'on peut comparer aux "chaînes historiques" de 2004, atteint un global de 89.3 % en 2014, soit une progression de 0.5 point (contre 10.7 % pour le bloc Autres TV).

L'émancipation de France 5 et Arte


Associées dans l'esprit des téléspectateurs depuis leur création, France 5 (anciennement La Cinquième) et Arte partageaient depuis toujours le fameux "cinquième réseau" sur les ondes hertziennes (France 5 diffusait de 03h à 19h, Arte de 19h à 03h).
L'arrivée de la TNT et l'octroi au niveau national hertzien et gratuit d'un canal unique pour chacune des chaînes les a donc contraint à créer une nouvelle grille des programmes. Un pari clairement gagné par les deux chaînes. France 5 a ainsi renforcé ses soirées, tandis qu'Arte a travaillé sur ses programmes en journée.

La naissance rapide de 2 leaders, puis 3


Avec l'avènement de la TNT, les chaînes de l'agrégat se sont, au fil des années, abonnées au Médiamat Quotidien, la référence en mesure d'audience télé. W9 a ainsi ouvert le bal en 2009, avant d'être rejoint en 2010 par TMC, France 4, France 5 et Gulli. En 2011, NT1, NRJ12 et Direct 8 s'y abonnent à leur tour. On a pu ainsi tirer des tendances.

Et, très rapidement, W9 et TMC se sont imposées comme les deux leaders de la TNT 2005, profitant notamment de la puissance de frappe des programmes de leurs chaînes mères TF1 et M6 en terme de films et séries notamment, mais également grâce à des programmes inédits et maison.
Ainsi, en 2010, W9 et TMC atteignent le fameux seuil des 3 %, avec respectivement 3.0 % pour W9 et 3.3 % pour TMC. Les deux leaders devançaient l'ensemble de leurs concurrentes de la TNT : Direct 8 était troisième avec 2.0 %, les autres chaînes étant sous ce seuil des 2 %.
Il aura fallu attendre 2013 pour que ce duo se voit rattrapé par D8, alors récemment acquise par le groupe Canal +. Depuis, D8, W9 et TMC se partagent la tête de la TNT, avec respectivement 3.3, 2.6 et 3.1 %.

Pour la petite histoire, TMC est l'une des plus anciennes chaînes de télévision en France. D'abord connue dans le Sud de la France sous le nom de Télé Monte-Carlo, elle était indirectement possédée par le groupe Canal + dans la fin des années 90 (au travers de la Monégasque des Ondes), avant que Pathé n'en devienne l'opérateur en 2002. C'est Pathé qui présentera le dossier de candidature de TMC au CSA ; mais suite au départ de Pathé et au rachat de TMC par les groupes TF1 et AB, la charte originelle prévoyant de nombreux programmes maison est abandonnée, au profit de concepts achetés à l'étranger et de rediffusion. Le groupe TF1 rachètera les parts d'AB en 2010 : TF1 devient majoritaire (80 %) aux côtés de la Principauté de Monaco (20 %).
De son côté, W9 n'est autre que la version TNT de M6 Music. En effet, à l'origine, le canal 9 de la TNT avait été octroyé par le CSA pour une chaîne musicale ; mais en même temps, le Groupe M6 conscient des risques financiers d'une chaîne musicale, a réorienté M6 Music vers une programmation plus généraliste à destination des 15-35 ans. Elle a, en même temps, pris le nom de W9.

Les deux vies du canal 8


Le huitième canal fut toujours important. A commencer par sa position stratégique de numéro 8, venant juste après les 7 historiques, mais également par ses deux propriétaires : le groupe Bolloré qui a créé et posé les fondations de la chaîne, avant que le groupe Canal + ne le rachète en 2012.
Alors nommée Direct 8 à sa création en 2005, la chaîne s'est rapidement imposée comme la numéro 3 de la TNT, derrière W9 et TMC. Elle se positionnait également comme la première chaîne "indépendante" de la TNT et a détenu de 2010 à 2015 le record historique d'audience absolu, avec la demi-finale du Mondial de football féminin. Direct 8 proposait une grille des programmes généraliste, mêlant séries, magazines et divertissement, ainsi qu'un effort mis sur le sport et l'information.
Le 7 octobre 2012, le canal 8 est racheté par le Groupe Canal + et se nomme D8. Dorénavant, le groupe Canal + détient une chaîne en clair et va se positionner très rapidement comme un co-leader de la TNT, aux côtés de W9 et TMC, mêlant films et séries du catalogue Canal +, et programmes maison (dont une bonne partie de programmes rachetés ou ressuscités).
Depuis, D8 s'est rapidement imposée comme un coleader de la TNT. La Huit se paie même le luxe de devancer W9 en 2013 (3.2 contre 2.9 %), avant de devancer TMC en 2014 (3.3 contre 3.1 %).

La vie pas toujours tranquille de NT1 et NRJ12


Arrivant après les canaux leaders numéro 8, 9 et 10, NT1 et NRJ12 ont su rapidement se faire une place dans la TNT, sans jamais pouvoir rivaliser avec les trois leaders.

NT1, d'abord, était à l'origine une chaîne inspirée de RTL9 et AB1. C'est en effet le Groupe AB qui présente, et remporte ce 11e canal en 2005, lors de l'octroi des ondes par le CSA. Mais avec le rachat partiel du Groupe AB par le Groupe TF1 en 2006, ce dernier a exercé son droit d'option sur l'acquisition totale de NT1 (et TMC) en 2009. Après la validation de ces 2 rachats par le CSA, TF1 a orienté NT1 vers un public jeune.

NRJ12, ensuite. Détenue depuis sa création par le Groupe NRJ, il s'agit d'un projet de longue date du groupe. En effet, le Groupe NRJ était copropriétaire (avec Gaumont et Publicis) de TV6, la première chaîne du canal 6 ; une chaîne musicale créée en mars 1986 mais qui devra fermer ses portes en février 1987 ; elle sera remplacée par M6. Le groupe fait donc son retour dans l'univers de la télévision gratuite presque vingt ans après. Très axée sur la musique et les séries, NRJ12 opèrera progressivement un virage vers une programmation plus généraliste, axant notamment sur la télé-réalité.

Que ce soit NT1 ou NRJ12, les deux chaînes ont atteint la barre symbolique du 1 % en 2008 ; elles étaient déjà distancés par Direct 8 (1.4 %), alors que W9 et TMC avaient déjà nettement dépassé les 2 %.
NT1 et NRJ12 resteront très souvent au coude à coude, même si le canal 12 conservera toutes ces années une légère avance. Ainsi, flirtant avec les 2 % en 2010, NRJ12 passera ce cap en 2011 avant d'être rejoint par NT1 en 2012. Toutefois, les deux chaînes ont accusé un arrêt dans leur progression en 2014, repassant sous la barre des 2 %.

Un "Festival" pour France 4


France 4 peut-être considérée comme une rescapée. En effet, en 2001, alors que la TNT était encore à l'état de projet, le Gouvernement Jospin de l'époque ambitionnait 4 nouvelles chaînes pour le service public, afin de concurrencer les groupes TF1 et M6. Toutefois, face aux difficultés financières, le Gouvernement Raffarin qui lui succèdera décidera de voir ses prétentions à la baisse. Sur les 4 projets, seul France 4 sera réellement nouveau (les autres canaux étant exploités notamment par France 5 en 24h/24, Arte et le partage entre La Chaîne Parlementaire et le Sénat).
France 4 est en fait la nouvelle version de la chaîne câblée Festival, qui était alors axée sur les "films de prestige" (dixit son slogan). France 4 proposera dorénavant une grille des programmes généraliste.

La seule nouvelle grande chaîne du service public aurait pu devenir un coleader de la TNT, tant certains de ses programmes ont une grande puissance de frappe, notamment sur le terrain du sport et du cinéma en bénéficiant des catalogues France Télévisions.
Mais la Quatorze n'y parviendra jamais. Toujours dans l'ombre des 3 leaders, elle parviendra à faire jeu égal avec NT1 et NRJ12 entre 2010 et 2012, avant de décrocher brutalement en mars 2014. En effet, à cette date, le groupe France Télévision a opté pour un changement radical de sa ligne éditoriale, axant dorénavant France 4 vers un public jeune en journée et les 15-35 ans en soirée ; une réorientation faisant suite à la vente de Gulli par France Télévisions. Depuis, France 4 connait des hauts et des bas.

Le duel de l'information


Contrairement à certains de nos voisins européens et américains (BBC News, CNN, ...) qui possédaient depuis longtemps des chaînes d'information en continu, la France était pauvre en la matière. Depuis 1994, LCI dominait tranquillement ce terrain sur le Câble et Satellite, rejoint par iTélé en 1999.
La donne changera brutalement en 2005 avec l'arrivée de deux chaînes d'information continue sur la TNT Gratuite : iTélé l'historique et BFMtv la nouvelle. Avec elles, la consommation de l'information à la télévision s'en verra également profondément modifiée.

iTélé partait donc gagnante : existant depuis 6 ans et bénéficiant de la puissance du Groupe Canal +, elle se verra pourtant rapidement distancée par BFMtv, la petite nouvelle issue du Groupe NextRadioTV (détenu notamment par Alain Weill et dans une moindre mesure par la Principauté de Monaco). Lors de son arrivée sur la TNT gratuite, iTélé était sur une ligne éditoriale en place depuis le début des années 2000, suite à la fusion de ses rédactions avec celles de Canal +, mêlant magazines et débats diffusés entre des journaux télévisés réguliers. Entre la fin 2008 et le début 2009, iTélé se recentre sur l'information pour concurrencer BFMtv, afin d'être davantage réactive ; à compter de 2012, iTélé entend se différencier de BFMtv avec sa nouvelle ligne éditoriale, souhaitant "apporter de la valeur ajoutée" à l'information.
De son côté, BFMtv était pourtant à l'origine proposée comme une version télévisée de la radio BFM, spécialisée dans l'économie. Mais dans les faits, très rapidement, l'économie n'occupera qu'une petite partie de la grille des programmes, au profit de l'actualité générale. Il est intéressant de noter qu'il se raconte que BFMtv aurait pu ne pas voir le jour : le CSA aurait hésité longtemps entre RTL9 et TV Breizh pour le 15e canal, avant d'opter pour BFMtv. Quoiqu'il en soit, BFMtv s'est rapidement imposée, cherchant sa formule gagnante : après avoir misé sur sa matinale et sa soirée en 2006, la chaîne misera sur la réactivité dès 2007 en élargissant ses domaines (sport, politique, ...) et privilégiant le concept du non-stop. On compare souvent le traitement de l'information par BFMtv aux modèles anglo-saxons, tels que BBC News ou CNN.

Au coude à coude entre 2006 et 2008, BFMtv commencera à prendre ses distances en terme d'audience avec iTélé en 2009. BFMtv dépassera d'ailleurs le seuil des 1 % en 2011, et atteindra celui des 2 % en 2014, une prouesse pour une chaîne thématique, se positionnant alors comme la 4e chaîne de la TNT. De son côté, iTélé n'est toujours pas parvenu à dépasser les 1 % sur l'ensemble d'une année (2.0 % pour BFMtv en 2014, contre 0.9 % pour iTélé).

La vie mouvementée du canal 17


S'il est un canal mouvementé, ce fut bien le dix-septième, avec pas moins de 4 chaînes et 3 propriétaires en 10 ans.
Tout a commencé avec Europe 2 TV, qui est en fait le nom donné au dossier de candidature déposé quelques années auparavant sous le nom de iMCM. Axée principalement sur la musique, la chaîne propose également des soirées thématiques et quelques séries. Détenue par le groupe Lagardère, ce dernier décide de rebaptiser la chaîne en Virgin 17 à compter du 1er janvier 2008.
En juin 2010, le groupe Bolloré (déjà propriétaire de Direct 8), signe un accord de cession : Virgin 17 deviendra à compter du 1er septembre 2010 Direct Star, toujours axée sur la musique mais optant pour un univers différent. En parallèle, il est intéressant de noter que Virgin 17 vit indirectement une seconde vie depuis mars 2014, au travers de Virgin Radio TV diffusée sur Internet et l'ADSL ; la chaîne n'est alors que la version télévisée de la radio.
Nouvelle page, avec le rachat d'une partie du groupe Bolloré par le groupe Canal + qui acquiert, de facto, D17 (ainsi que D8). Le changement de ligne éditoriale est annoncé et assumé, souhaitant réduire la présence de la musique pour intégrer davantage la chaîne dans l'esprit Canal +, avec notamment plus de séries et fictions à l'antenne.

Ce canal 17 a toujours été en retrait sur le plan des audiences. Atteignant les 1 % en 2010, il ne dépassera jamais les 1.3 % (en 2013), distancé alors par l'ensemble de la TNT 2005 à l'exception d'iTélé.

La jeunesse partagée


Gulli (dont le nom du projet était "Gulliver") est issue de la collaboration entre France Télévision (dont le catalogue jeunesse est important) et Lagardère (propriétaire notamment de Canal J). Les deux acteurs se partagent la gestion de la chaîne jusqu'en décembre 2013, quand Lagardère rachète les parts de France Télévision.
Seule chaîne de la TNT gratuite orientée vers la jeunesse, Gulli s'imposera très rapidement dans le paysage audiovisuel Français, se classant 3e chaîne de la TNT en 2009 puis 4e en 2010, année où elle passe le cap des 2 %. Toutefois, depuis 2011, Gulli subit une lente érosion de son audience qui l'a classe dorénavant au niveau de NT1 ou NRJ12 en 2014.

Le HD et ses 6 nouvelles représentantes


Lors de ce que l'on peut comparer à la 3e grande vague d'entrée dans la TNT Gratuite, 6 nouvelles chaînes ont fait leur apparition le 12 décembre 2012. Comme indiqué dans la chronologie ci-dessus, ces 6 nouvelles chaînes sont en Haute Définition.
A leur création, 4 d'entre elles appartiennent à des groupes importants du monde télévisuel : HD1 au groupe TF1, 6ter au groupe M6, RMC Découverte au groupe NextRadioTV et Chérie 25 au groupe NRJ. Concernant le groupe Amaury, propriétaire de l'Equipe 21, s'il fait bien son entrée sur le marché du gratuit, il était déjà présent dans le marché du payant depuis 1998 avec l'Equipe TV. En revanche, le groupe Diversité TV France, propriétaire originel de Numéro 23 ne possédait aucune chaîne gratuite.
HD1 se positionne comme la "chaîne de toutes les narrations" axées sur la fiction et le cinéma, tandis que sa rivale 6ter mise sur une plus grande variété de programmes (magazines, documentaires, ...). Egalement généraliste, Chérie 25 est toutefois davantage axée sur le public féminin. Il en est de même pour Numéro 23 (dont le nom initial était TVous la Diversité) qui est une chaîne généraliste mettant l'axant sur la diversité sociale et culturelle ; notons que qu'elle a changé de propriétaire en avril 2015, passant dans le giron de NextRadioTV. NextRadioTV qui possède la chaîne RMC Découverte, qui se présente comme une chaîne 100 % documentaire, avec un ton différent répondant à son slogan "Plus fort que la fiction". Enfin, dans un autre genre, l'Equipe 21 peut être présentée comme une chaîne d'information continue dédiée entièrement au sport ; soutenue par Comité National Olympique et Sportif Français, la chaîne modifie sa ligne éditoriale et propose de plus en plus de retransmissions d'événements sportifs en direct, ainsi que davantage de magazines.

Si ces 6 chaînes sont bien récentes par rapport au reste de la TNT, elles bénéficient du réseau TNT déjà développé, et peuvent ainsi s'affirmer plus rapidement auprès du public. En 2014, soit à peine plus de 2 ans après leur création, les 6 chaînes de la TNT HD représentent 3.8 % de part de marché, avec comme trio leader RMC Découverte (première à atteindre le 1.0 % sur l'année), suivie d'HD1 (0.9 %) et 6ter (0.7 %).

Le Top 20 des meilleures audiences de l'histoire de la TNT


Voici les 20 meilleures audiences de l'histoire de la TNT, du 31 mars 2005 au 31 mars 2015.
Note 1 : Pour ce classement, il a été volontairement omis les audiences de France 5 et d'Arte, qui sont habituellement insérées dans les autres classements par Fan2tv.
Note 2 : Pour ce classement, les audiences des éditions spéciales de BFMtv et iTélé ne sont pas prises en compte.
Sources : Médiamat-Médiamétrie
* : Seule la meilleure audience a été prise en compte
R. : Le programme est une rediffusion
Le nombre de téléspectateurs est donné en millions. La part d'audience est donnée en %.
Note : ce classement est volontairement dressé en fonction des Audiences veilles, et non sur la base des Audiences consolidées à J+7, afin de pouvoir effectuer des comparaisons avec les années précédent l'instauration des Audiences consolidées (en 2011).
Class. Chaîne Jour Heure R. * Programme Genre Audiences veilles
Télésp. PDA
1. TMC 30.01.15 18.50     France - Espagne Mondial de Handball, 1/2 finale Sport 3.27 14.6
2. Direct 8 13.07.11 17.45     France - Etats-Unis Mondial de football féminin, 1/2 finale Sport 2.33 16.7
3. France 4 08.02.14 19.00     Jeux Olympiques d'Hiver 2014 de Sotchi Sport 2.27 11.8
4. France 4 20.12.11 20.50     Alvin et les Chipmunks Film 2.24 7.7
5. W9 03.04.14 20.50     Lyon - Juventus de Turin Ligue Europa, 1/4 de finale aller Sport 2.18 9.0
6. France 4 13.08.14 20.50     France - Canada Mondial de rugby féminin, 1/2 finale Sport 2.15 10.2
7. W9 13.11.11 20.50     Une journée en enfer Film 2.11 8.2
8. W9 07.01.13 20.50     Arrête-moi si tu peux Film 2.07 8.6
9. TMC 24.10.13 20.50     Moi, moche et méchant Film 2.06 7.8
10. France 4 28.10.13 20.50     Thor Film 2.05 7.5
11. W9 04.02.13 20.50     Taken Film 2.03 7.6
12. TMC 13.02.12 20.50     Bodyguard Film 2.03 7.5
13. W9 18.12.11 20.50     Rasta Rockett Film 2.03 6.8
14. TMC 30.05.11 20.50     L'arme fatale 4 Film 2.02 8.0
15. TMC 17.02.11 20.50     Dirty dancing Film 2.01 8.2
16. TMC 17.03.14 20.50     Le transporteur 2 Film 2.01 7.7
17. W9 27.11.11 19.00     Tennis ATP World Tour Finale Tsonga-Federer Sport 2.00 7.4
18. D8 11.02.13 20.50     Seven Film 1.99 7.9
19. W9 10.04.14 20.50     Juventus de Turin - Lyon Ligue Europa, 1/4 de finale retour Sport 1.96 8.2
20. W9 23.10.10 20.50     Star Wars, épisode III : la revanche des Sith Film 1.96 8.3


Les meilleures audiences pour chaque chaîne de la TNT



Recommandez cet article


Réagissez sur cet article

Mardi 7 avril 2015
Par Guilhaume Nistasos




Les 10 dernières news

© Fan2tv.com - 2003 / 2017

Fan2tv sur Twitter - Contact - Mentions légales - Hébergeur - Historique
©Médiamat-Médiamétrie (France), ©Nielsen (Etats-Unis), ©CIM (Belgique), ©Programme-tv.com (Programme télé)

Plan du site :
Audiences France - Top 100 France - Top des audiences par chaîne - Classement France - Bilans des audiences -
Génériques TV - Histoire de la Télé - Fil info France - Radio - Box Office -
Encyclopédie de la télévision : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - 0-9
Euro 2012 de football - The Voice, la plus belle voix - Secret Story - Koh-Lanta - Pékin Express - X-Factor - Familles d'Explorateurs - Carré ViiiP - Danse avec les stars