|Les 10 ans de la télé-réalité (2/8) : Star Academy, Nouvelle Star, quand la télé-réalité pousse la chansonnette

"La musique, oui, la musique". Qui n'a jamais entonné ces quelques mots ?
Cette chanson pourtant ancienne interprétée par Nicoletta en 1967, deviendra le symbole de la télé-réalité musicale une fois modernisée.

Encore sous le choc du Loft (lire Les 10 ans de la télé-réalité (1/8) : de Loft Story à Secret Story, quand des anonymes vivent sous les yeux des caméras), les téléspectateurs français découvrent en octobre 2001 un nouveau genre de télé-réalité.
Place à la musique et au concours de champ avec Star Academy sur TF1. Sur la base de l'enfermement, comme dans le Loft, TF1 a eu l'ingénieuse idée de rajouter un concours de chant et de danse, ouvrant la voie à un nouveau genre de télé-réalité.
Mais c'est sans oublier que l'émission devenue emblématique de la chaîne connut des débuts très difficiles. Boudée par les anti-télé-réalité et fuit par certains fans du Loft, Star Academy eut du mal à se faire une place au soleil. Animée par le tout jeune Nikos Aliagas, Jennifer, Jean-Pascal, Mario, Olivia, Carine et Jessica ont du pousser des vocalises pour mettre un terme à une série noire. En effet, l'émission était systématiquement battue en prime-time par le divertissement de France 2 (y compris par la cérémonie des 7 d'Or) et à la traine en quotidienne.
Mais à force d'abnégation, les audiences commenceront à décoller pour enfin atteindre des sommets. A la surprise générale, l'audience fut en effet doublée, partant de 5.39 millions (29.7 %) le 20 octobre 2001 pour finir en beauté devant 11.87 millions de téléspectateurs (56.2 %).

Ainsi, au fil des semaines, les téléspectateurs se sont habitués à ce nouveau genre de télé-réalité, qu'ils ont adopté aujourd'hui.

Par la suite, l'aventure Star Academy s'étalera sur 8 saisons consécutives, un véritable succès jusqu'à la 4e saison, véritable apothéose de l'émission avec la victoire de Grégory Lemarchal.
En effet, les 4 premières saisons furent un véritable vivier de chanteurs, révélant successivement Jennifer (saison 1), Olivia Ruiz (saison 1), Nolween Leroy (saison 2), Emma Daumas (saison 2), Elodie Frégé (saison 3), Sofia Essaïdi (saison 3) et bien entendu Grégory Lemarchal (saison 4). Des chanteurs qui, encore aujourd'hui, vendent des milliers d'albums. Véritable consécration, ils sont même parvenus pour certains à perdre l'étiquette de "candidat de télé-réalité".
Mais comme toutes les belles histoires ont une fin, Star Ac' n'échappa à la règle. Alors que l'émission voguait sur un succès insolent, la 5e saison sera synonyme de ralentissement de la cadence pour la machine Star Academy. La victoire de Magalie Vaé (saison 5) et son échec en terme de vente d'album marquera le début du déclin qui s'est fortement ressenti dans les audiences, passant de 8.8 millions pour la finale de la saison 5 (39.4 %) à 5.9 millions pour la saison 8 (27.6 %), autant dire une sortie par la petite porte. Ainsi, les Cyril, Lucie, Mickels, Alice et autre Gautier n'ont pas eu la chance de leurs prédécesseurs.
Certains diront que le concept s'est essoufflé faute de candidats charismatiques, d'autres l'expliqueront par une usure du concept.

Mais ce succès ne doit pas éclipser Popstars, qui fut véritablement la première télé-réalité musicale en France. M6 était encore en avance sur ce terrain face à sa concurrente.
Lancée le 20 septembre 2001, Popstars connut lui aussi des débuts délicats à (12.9 %). Néanmoins, la sauce a pris plus rapidement pour culminer à 21.3 % au moment du sacre des L5.
Mais au contraire de la Star Ac' et malgré de bonnes audiences, Popstars ne permettra pas réellement l'envol de chanteurs à succès. Ainsi, si les L5 ont connu un court temps le succès, on ne peut pas en dire autant des Whatfor ou des Linkup. Au final, seuls Sheryfa Luna, Chimène Badi, M. Pokora et Léa Castel parviendront à faire leur trou ; et paradoxalement, ce sont tous des perdants dans l'émission qui ont finalement aujourd'hui acquis la notoriété (à l'exception de Shéryfa Luna).

Comme pour toutes télé-réalité, les jeunes et les femmes en ont redemandé, atteignant 50.6 % pour Popstars et 62 % pour la Star Ac' chez les 15-24 ans.

La carrière de Popstars fut toutefois en dents de scie. Diffusée entre 2001 et 2003, l'émission fut mise sur la touche par la suite jusqu'en 2007, pour un retour aussi discret que temporaire. L'explication ? L'achat aux Etats-Unis par M6 du concept de Nouvelle Star.
Si M6 parvenait à rester présente sur le terrain des télé-réalité musicales face à TF1, il lui manquait un concept de taille pour rivaliser avec la Star Ac'. Pop Idol fut ce concept.
Lui aussi eut beaucoup de mal à ses débuts. Mais lui aussi, a eu droit à la confiance de son diffuseur, et ce fut payant.

Le 27 mars 2003, M6 lançait donc la Nouvelle Star (au titre à rallonge pour la première saison : A la recherche de la nouvelle star) et s'engouffrait dans une aventure de 8 années, comme la Star Ac'.
L'émission fut un véritable succès atteignant des pics à 6.5 millions (26 %). Elle fut aussi un vivier pour futurs chanteurs en révélant pêle-mêle des talents tels que Christophe Willem, Amel Bent, Julien Doré ou Camélia Jordana, là aussi, pas tous vainqueurs.
Mais comme pour la Star Ac', si les premières saisons de la Nouvelle Star furent satisfaisantes, le déclin s'est fait ressentir. Ainsi, après une 1ère saison boudée, le public a afflué lors des 2e et 3e saison avant de se stabiliser au-dessus des 4 millions jusqu'à la 7e saison. Mais sur la pente descendante, la 8e saison accusa un net recul à 3.3 millions, motivant M6 à retirer définitivement son télé-crochet musical.

Il est intéressant de souligner que la Star Academy et la Nouvelle Star ne se sont pas limitées à révéler des chanteurs, mais ont aussi fait découvrir au grand public des professionnels du milieu de la chanson au travers de leurs profs et jurys. Ainsi, grâce à ces deux émissions, André Manoukian, Marianne James, Philippe Manœuvre (pour la Nouvelle Star) ou Kamel Ouali, Matthieu Gonet, Armande Altaï, Raphaëlle Ricci, Oscar Sisto et même Alexia Laroche-Joubert (pour la Star Academy) ont acquis une notoriété auprès du grand public.

Mais à l'inverse des télé-réalité d'enfermement qui ont su rebondir, au moment des 10 ans de la télé-réalité, les concepts musicaux semblent s'être essoufflés.
En effet, face à l'arrêt des deux programmes phares du genre (Star Academy et Nouvelle Star), la relève a du mal à se faire une place.

Néanmoins, X-Factor s'est lancé ce pari fou. Après un test discret sur W9 en fin d'année 2009, qui n'a concrètement révélé aucun grand chanteur, M6 récupère le concept pour son antenne. Elle le diffuse depuis mars 2011. Mais les audiences ne sont plus ce qu'elles étaient, se contentant de réaliser des scores satisfaisants mais sans atteindre les sommets de l'âge d'or des télé-crochets.

Au milieu de ces grosses cylindrées de la télé-réalité musicale, M6 avait tenté de lancer un concept quelque peu dérivé avec Attention mesdames et messieurs. Avec aux commandes Michel Fugain, cette télé-réalité qui visait à suivre la formation d'une comédie musicale autour du chanteur est passée inaperçue aux yeux des téléspectateurs, finissant sa courte carrière en seconde partie de soirée remplacée par la série Alias.

A l'heure des 10 ans de la télé-réalité, le genre musical semble donc être en stand-by, avec un seul réel concept encore en course : X-Factor sur M6. De son côté, TF1 a abandonné le genre.
Mais c'est sans compter sur la nouvelle génération, dont le Voice Of, nouveau concept de télé-réalité musicale durement acquis par TF1 face à M6.
Il ne faut peut-être pas enterrer si rapidement le télé-crochet musical en France malgré la mauvaise passe qu'il traverse.



Réagissez sur cet article

Mercredi 27 avril 2011
Par Guilhaume Nistasos


© Fan2tv.com - 2003 / 2017

Fan2tv sur Twitter - Contact - Mentions légales - Hébergeur - Historique
©Médiamat-Médiamétrie (France), ©Nielsen (Etats-Unis), ©CIM (Belgique), ©Programme-tv.com (Programme télé)

Plan du site :
Audiences France - Top 100 France - Top des audiences par chaîne - Classement France - Bilans des audiences -
Génériques TV - Histoire de la Télé - Fil info France - Radio - Box Office -
Encyclopédie de la télévision : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - 0-9
Euro 2012 de football - The Voice, la plus belle voix - Secret Story - Koh-Lanta - Pékin Express - X-Factor - Familles d'Explorateurs - Carré ViiiP - Danse avec les stars