|Les 10 ans de la télé-réalité (6/8) : dans un pensionnat, sans les femmes, avec des enfants turbulents, ... quand la télé-réalité part tous azimuts

Les télé-réalité suivantes pourraient être classées dans la catégorie "divers", d'ailleurs certaines sont même à la limite de la télé-réalité.
Jusqu'en 2004, les realtv étaient toutes bien rangées dans le tiroir enfermement, aventure, musique ou quête d'amour. Mais M6 jeta un pavé dans la marre en prouvant aux téléspectateurs que la télé-réalité a une imagination infinie.
Avec Le pensionnat de Chavagnes, diffusé en septembre et octobre 2004. Un vrai bol d'air frais pour les 6 millions de téléspectateurs (un score digne du Loft) qui ont pu retomber en enfance et découvrir les enfants du XXIe siècle plongés dans une école des années 50.
Loin des cours de récré inondées par les Nintendo DS ou même les Game Boy et les Pogs, les Français ont pu prendre plaisir à voir leurs chères têtes blondes passer le Certificat d'Etudes comme leurs parents ou grands-parents.
Un concept fort innovant et original, directement importé de Grande-Bretagne et mettant pour la première fois en vedette des enfants. Tourné en plein été, l'émission reste encore aujourd'hui un OVNI dans le PAF, et n'a malheureusement pour ses fidèles, connue que deux saisons (à Sarlat en 2005).

Une semaine plus tard, M6 remettait le couvert en proposant une autre télé-réalité "divers" avec Gloire et Fortune : la grande imposture. Première caricature de la télé-réalité, la sauce n'a pas pris, malheureusement pour la télé-réalité qui aurait pu prolonger son parcours dans l'autocritique et l'autodérision.
Stéphane Rotenberg et les participants acteurs se délectaient pourtant de voir Mathieu, jeune étudiant en informatique et dindon de la farce, participer à cette fausse émission où tout était prévu par la production et les candidats-acteurs. Tout, jusque dans la parodie de la télé-réalité en proposant des jeux directement inspirés de Koh-Lanta, Bachelor, le Maillon faible, Questions pour un champion et même la Nouvelle Star avec André Manoukian et Manu Katché en personne.

La page de l'autodérision fut rapidement tournée sans pour autant renoncer à la catégorie des inclassables.
2004 et 2005 furent même des années très prolifiques pour le secteur, avec la création de C'est du propre avec les énergiques Danièle et Béatrice en nettoyeuses acharnées d'indécrottables candidats, d'En voilà des manières ou l'art d'apprendre la politesse, du Camp des fortes têtes réservé aux adolescents en crise, d'Au secours mon chien fait la loi ou la première télé-réalité canine, sans oublier Super Nanny et la regrettée Cathy Sarraï en redresseur d'enfants turbulents et le célèbre Pascal le grand frère dont aucun adolescent n'arrive à pousser à bout ... mais arrêtons-nous là, car on dérive peu à peu hors du champ de la télé-réalité.
Il faut également rappeler l'existence du Royaume, télé-réalité au concept novateur proposée par TF1 mais qui connut un bide retentissant.

Revenons à nos moutons avec, en 2007, une nouvelle émission prometteuse lancée par M6 : L'inventeur de l'année. La France, pays du Système-D, n'a pourtant pas accroché à cette émission malgré la venue de candidats aux inventions les plus loufoques les unes que les autres.
Et peu à peu, le genre "divers" se perd, jusqu'en 2010 et Le grand casting de la télé, émission estampillée NRJ12 qui produisait là sa première télé-réalité dans le monde des médias. Malgré des efforts notables, l'émission n'aura pas servi à grand chose, si ce n'est de relancer la carrière de Pascal Bataille, animateur du jeu.

Le retour de la télé-réalité divers est venue de là où on ne l'attendait pas (vraiment pas) : France 2. La chaîne publique qui, depuis 2001 et le Loft, se targuait de refuser toute sorte de télé-réalité a finalement franchi le pas avec son nouveau directeur, Rémy Pflimlin.
Remettons les choses à leur place, Une journée sans les femmes est à la télé-réalité ce que Carré ViiiP est à la culture, c'est-à-dire un concept tout de même éloigné des canons du genre. Mais, tout de même, c'est un premier pas significatif pour le service public qui, peu à peu, accepte l'idée de proposer des télé-réalité d'un standing et de qualité supérieure.
Proposée à l'occasion de la Journée de la Femme, cette émission unitaire dans laquelle les hommes de Montrésor, village d'Indre-et-Loire, devaient vivre une semaine sans leurs femmes a séduit 14 % du public ; des débuts encourageants pour France Télévisions.

Cette catégorie résiduelle contenant toutes les télé-réalité inclassables a encore de beaux jours devant elle, et probablement sur des chaînes où on ne s'attendait pas à voir de la télé-réalité.
Elle est également l'occasion pour la télé-réalité de s'attirer les faveurs d'un public différent.



Réagissez sur cet article

Dimanche 1er mai 2011
Par Guilhaume Nistasos


© Fan2tv.com - 2003 / 2017

Fan2tv sur Twitter - Contact - Mentions légales - Hébergeur - Historique
©Médiamat-Médiamétrie (France), ©Nielsen (Etats-Unis), ©CIM (Belgique), ©Programme-tv.com (Programme télé)

Plan du site :
Audiences France - Top 100 France - Top des audiences par chaîne - Classement France - Bilans des audiences -
Génériques TV - Histoire de la Télé - Fil info France - Radio - Box Office -
Encyclopédie de la télévision : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - 0-9
Euro 2012 de football - The Voice, la plus belle voix - Secret Story - Koh-Lanta - Pékin Express - X-Factor - Familles d'Explorateurs - Carré ViiiP - Danse avec les stars